Sortie sur les Etangs, Nîmes, Rapala JIGGING RAP

Nous avions prévus de nous retrouver pour une première sortie float-tube de l’année sur le Vidourle. Nous avions surveillé les niveaux des eaux sur le site Vigie-Crue pour le Gardon, l’Hérault et le Vidourle après deux jours de pluie et le Vidourle n’était pas monté de façon significative ( 1cm ). Arrivés sur place, grande fut notre déception car le Vidourle était monté dans la nuit et était devenu impraticable, même du bord.

Après avoir passé quelques coups de fils aux copains et hésité à se replier sur le Salagou, nous décidons, sur les bons conseils de Fishtracker présent aussi sur le Vidourle ce jour la mais en barque, de nous replier sur des étangs près de Nîmes, à seulement 20 mn de notre position.

Arrivés sur place vers 9h, le soleil perce les grands arbres qui bordent l’étang. Il n’y a pas encore de vent, et nous nous éparpillons sur cet étang dont l’eau est d’une limpidité surprenante.

Le sondeur nous indique des pentes assez fortes depuis les berges jusqu’a 6-7m de fond. J’essaye de gratter les bordures au B-Switcher, puis au Cannibal-Shad mais rien n’y fait. J’essaye un coup de Subwalk Rapala au raz des roseaux qui bordent une bonne partie de l’étang , mais pas de Brochets en vue.

Je questionne Fred qui dispose d’un sondeur , et qui pêche en verticale plus au centre de l’étang, pour savoir comment est la topologie du fond. De loin, j’entends juste « c’est un billard ». Je décroche donc mon Cannibal pour pêcher en verticale avec un leurre plus approprié, le JIGGING RAP de RAPALA  ( 18g ) qui m’avait valu mon premier et très beau  Sandre quelques semaines auparavant  sur le Salagou.

JINGGING_RAPAu bout que quelques minutes d’animations en tirée franche en accompagnant la descente lentement, je sens la première tape, suivie d’une deuxième plus borte. Je ferre et remonte ma première belle perche ( 25cm ) prise a 9m de profondeur. Je recommence à descendre mon leurre directement sans le pickup mais en tenant la tresse dans les doigts. Pendant la descente je sens à nouveau des tapes dans les 2m avant le fond, je suis manifestement tombé au bon endroit au bon moment, je suis sans doute au dessus d’un banc de perches ou de poisson fourrage avec des perches qui tournent autour. Certes le 18g est un peu gros, mais il permet de prendre les beaux spécimens du banc, ou d’attirer éventuellement un carnassier plus gros qui viendrait voir ce qu’il se passe. Après deux ou trois animation à 8m, je sens un grosse tirée. Je ferre mais ne ressent rien dans la canne et pense que j’ai décroché une plus grosse. J’attends quelques secondes en statique, puis lors de la première animation qui suit je sens une grosse tape dans la canne qui me fait penser à un Sandre ou un Brochet. Cependant, à la remontée, j’ai la sensation que c’est lourd mais ça vibre très peu malgré la bonne sensibilité de ma MPP. J’ai la très bonne surprise de voir arriver vers moi dans l’eau claire un « doublé » de perche , une prise sur une extrémité, et l’autre sur le triple central. C’est assez rare, et malheureusement je n’ai pas déclenché la GoPro pour immortaliser ce moment insolite.

Dans la demie heure que va durer la frénésie, j’en remonterais sept en en voyant beaucoup d’autre suivre les remontées de leurs copines . Mes deux comparses me rejoindrons pour en sortir quelques unes eux aussi.

Nous passerons l’heure qui  suit à rechercher ce banc sans succès, le sondeur qui nous l’indiquait deviendra muet. Un gros carnassier et peut être venu se joindre à notre pêche.

Stop à la polémique ! Je Jigging Rap est autorisé ! Si ce leurre présente effectivement trois cotés piquants, il ne comporte que deux hameçons puisque l’armature centrale ne forme qu’un seul hameçon double qui ressort à l’avant et à l’arrière du leurre. Finalement il comprend un hameçon piquant de moins que les autres leurres à double triple.

Le Jigging Rap et donc un excellent leurre que on peux monter rapidement sur une canne classique et qui s’anime assez facilement. Le coloris est à adapter en fonction de la pigmentation de l’eau et ne pas hésiter à prendre du lourd, on ne sait jamais sur quoi on tombe. Il est cependant déconseillé dans les endroits encombrés, il pique aussi bien les poissons que les arbres noyés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website