Mitchell 350 demontage entretien reparation

Mitchell 350, « le truiteur »

Mitchell 350 1966J’ai trouvé un premier Mitchell 350 de 1966 dans un état plus que convenable un début de semaine où je trainais sur Ebay. Après avoir remporté l’objet, je repère une nouvelle annonce absolument incroyable, un Mitchell 350 de 1968, NEUF, dans sa boite d’origine, avec notice et garantie. Je n’ai pu résister à acheter ce petit bijou. N’osant pas toucher à ce Mitchell 350 neuf, j’ai entrepris de démonter celui de 1966.

Fabriqué à 650 000 exemplaires à partir de 1956, avec ses 75cm de récupération, il était destiné au pêcheurs de truites en eaux vives .

 

Données techniques :Mitchell 350

  • Ratio 5/1
  • TMV : 75cm
  • Poids : 300g

Le moulinet, bien que très vieux, est dans un état remarquable, il n’y a pas d’éclats de peinture, de rayures sur le bati, ni même de traces d’usures ou de jeu sur la bobine. Pourtant il a été utilisé assez intensément.

Démontage :

Après avoir retiré la bobine et les trois vis du bâti, je découvre qu’effectivement, il a beaucoup servi, mais surtout qu’il na jamais été ouvert pour être entretenu: je trouve un gros bloc de graisse figée, probablement d’usine, au milieu des engrenages. De la poussière et des débris végétaux colonisent aussi la tête rotative. Pourtant, l’engrenage principal à l’air en bon état, mis a part l’anti retour qui ne fonctionne pas.

Mitchell 350 Mitchell 350Mitchell 350Mitchell 350Mitchell 350

 

Mitchell 350Après avoir enlevé la tête rotative, il ne faut pas oublier de récupérer la rondelle de jonction avec le bâti. Cette rondelle ( ou deux ! ) sert à caler la tête rotative et l’engrenage de transfert.

La tête rotative et le pickup :

Mitchell 350

 

En démontant la tête rotative il faut bien enlever les deux rondelles de cuivre et le washer (rondelle  noire) qui sont disposées sous la plaque-déclencheur en repérant l’ordre de celles-ci. Plaque – washer – cuivre – cuivre – tête rotative.

 

 

Mitchell 350

 

 

La pièce qui libère ou bloque le pickup n’est pas abimée sur ce modèle, mais a accumulé beaucoup de sable et de saletés. Il faudra ici tout démonter et nettoyer au savon et à la brosse. Il faudra aussi enlever le contre-poids car du sable s’est probablement logé dessous.

 

Mitchell 350 pickup

 

Le pickup est très sale lui aussi, il y a même une larve d’insecte logée à l’intérieur du ressort. Je démonte aussi la toute petite pièce qui se trouve dans le pickup lui même : le guide-fil.

Mitchell 350 guide

 

 

Cette pièce conique est essentielle au bon fonctionnement du moulinet car elle guide le fil lors de l’enroulement autour de la bobine en tournant sur elle même comme une poulie. Lorsqu’elle est bloquée, on sent très clairement une résistance à la rotation due au frottement du fil. Il faudra bien la huiler au remontage.

 

Un petit nettoyage s’imposait : avant / après.

Mitchell 350 pickupMitchell 350

 

 

 

 

 

 

 

Le corps du moulinet :

Mitchell 350

 

Mise à part l’anti retour qui est tordu, mais pas cassé, il n’y a pas de surprise dans le bâti de ce 350. On voit très bien sur ces images que le moulinet à beaucoup servi car il y a une grosse marque d’usure au fond du bâti. La roue principale a laissé une belle marque circulaire. Au remontage je rajouterais une rondelle de tête rotative fine pour compenser la hauteur et éliminer les frottements.

 

 

Mitchell 350

 

Attention en démontant la roue de transfert, elle dispose souvent de petites rondelles d’ajustement de hauteur. Elles peuvent se coller à la roue de transfert et disparaitre dans le chiffon au nettoyage. Ces rondelles sont essentielles car elles déterminent la douceur du moulinet à la rotation.

 

 

Mitchell 350

 

En retirant le guide de l’axe de bobine une petite pièce me tombe dans la main, il s’agit de l’ergot qui s’insère dans la tige pour la guider. Cette pièce est sensée être sertie dans le guide, mais l’utilisation intensive du moulinet l’a délogé.

 

 

Mitchell 350

 

Enfin la pièce en alu de l’anti-retour est effectivement tordue, sans doute parce que le moulinet a été stocké avec le frein mis et que on a forcé a l’envers sur la manivelle. Je l’ai redressée avec une simple pince car elle frottait sur la roue d’entrainement de l’axe.

 

Nettoyage, Graissage

Mitchell 350Apres avoir debarrassé toutes les pièces de la vieille graisse à l’aide d’un chiffon ou d’une vieille brosse à dents pour les engrenages, j’ai laissé tremper le tout dans un bain de liquide vaisselle quelques heures.

Afin d’éliminer les petites traces d’oxydation, j’ai d’abord rincé les pièces à l’eau chaude dans une passoire fine pour ne rien perdre, puis j’ai laissé à nouveau tremper le tout das de l’huile 3 en 1. Si des traces subsistent , passez la pièce à la Dremel avec une brosse douce en faisant tres attention de ne pas endommager la pièce.

Enfin , avant le remontage, j’essuie toutes les pièces et je graisse complètement les deux parties du bâti avec un pinceau pour faire une barrière à l’humidité.

Remontage

Le pickup:

Mitchell 350Il faut commencer par placer le ressort au fond de la tête rotative et le visser. Placer ensuite l’axe de commande du pickup sur le ressort et le visser à son tour, graisser. Placer alors le ressort du pickup lui même dans son logement. Insérer la partie du pickup qui n’a pas de ressort dans son axe, sans le visser en exagérant la course de celui-ci. Cela permet de placer le petit ergot du ressort dans le pickup de l’autre coté. Visser le tout en ayant graissé les deux axes du pickup.

 

La tête rotative:

Mitchell 350On ne peut remonter le reste du moulinet sans avoir replacé la tête rotative. Il faut l’insérer sur le bâti après avoir graissé l’axe sans oublier la petite rondelle intermédiaire. Placer ensuite à l’intérieur de la tête des deux rondelles en cuivre, le washer noir, la plaque d’aluminium et serrer le tout avec l’écrou. La tête doit tourner librement sur le bâti et le pickup doit se rabattre correctement à la rotation.

 

Le bâti:

Mitchell 350

 

 

Pour commencer le remontage, il faut revisser la plaque porte-guide et la graisser. Cette plaque va supporter beaucoup de frottements, il faut qu’elle soit bien lisse.

 

 

 

Mitchell 350

 

Placer l’axe de bobine dans son logement à travers la tête rotative et la tourner pour faire apparaitre le trou qui va accueillir l’ergot du guide. Placer le guide sur la plaque et la roue au centre en ayant graissé le tout.

 

 

Mitchell 350

 

 

Sur l’autre partie, replacer le train d’entrainement complet sans oublier le petites rondelles de calage.

 

 

 

Mitchell 350

 

 

Tenir les deux parties verticalement pour les assembler afin de ne rien faire tomber et revisser les trois petites vis su bâti.

 

 

 

Mitchell 350Mitchell 350

J’ai eu l’occasion d’aller pêcher avec ce moulinet et j’ai été très agréablement surpris par la vitesse de récupération du leurre.

Il y a bien 75cm de récupération. Si la rotation est un peu lente à démarrer à cause de la démultiplication du train d’entrainement et le contre- poids imposant de la tête rotative, on a dans la main une réserve de puissance phénoménale sur la vitesse du leurre très appréciable dans les courants forts. L’autre avantage de cette inertie est de rabattre le pickup instantanément, même pendant le vol du leurre si on a été un peu long. Il constitue donc mon deuxième moulinet vintage spécial truite après ma Rolls-Royce absolue,

Le Mitchell 410 Spécial détaillé dans un autre article.

 

 

One thought on “Mitchell 350 demontage entretien reparation

  1. Sympa les rénovations…
    Les Mitchell anciens sont de belles pièces de mécanique qui fonctionnent toujours depuis les 50′ 60′. Un nettoyage/graissage et ça repart pour une décade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website