Le Lac D’Aydat et le Kayaquiste

En vacances en famille en Auvergne , nous nous sommes posés au bord du lac d’Aydat, dans le camping du même nom. Cette année, après avoir , non sans mal, réparé la vielle remorque de mes parents, j’ai pu prendre toutes mes affaires de pêche, float-tube compris. Ce lac à 830 m d’altitude est le plus grand lac naturel d’Auvergne, le tour fait 5,5km et il a une profondeur maximum de 14m.

On trouve dans ce lac tous les carnassiers classiques, perches, sandres, brochets, truites, mais aussi  carpes, brêmes, et gardons. Ce lac est géré par une Apppma privée, et ils vous en coutera 30Euros pour pêcher la semaine. Il semble que quelques silures ont été introduits récemment, soit pour la pêche sportive, soir pour limiter la prolifération d’écrevisses américaines.

Les mailles sont augmentées de 10cm par rapport à la normale sur toutes les espèces.

Lors de ma première sortie, je me suis dirigé vers les bordures non accessibles du bord, qui descendent de façon abrupte jusqu’a 4m , puis en pente douce dans les 8 à 10m.

Cherchant en priorité le Brochet Auvergnat, mais sachant que les Perches sont bien présentes, je choisis un Pointer XD SP 7cm pour bien balayer les tombants des berges. Au bout de 30mn, j’accroche un premier Brochet de 60 cm environ. Ayant eu la touche juste après la tombée du leurre, à une bonne distance, le combat va durer un bon moment, ce brochet ne se laissant pas faire du tout, j’aurais un mal fou à le mesurer. Il repartira bien énervé de sa mésaventure.

Environ une heure plus tard, c’est un spinner qui sera victime d’un autre brochet de 75cm, plus docile.

Relançant mon spinner dans la foulée le long d’un arbre tombé dans l’eau, je touche un autre bec, mais cette fois, ce n’est pas la même musique ! A 4 ou 5m de moi je vois les éclats des palettes disparaitre et un violent coup est envoyé dans la tresse. Le ventre se tourne et manifestement il est bien plus gros , 80cm au jugé. Surpris par la touche je rate mon ferrage, et au bout de deux ou trois coups de tête , il se décroche. C’est pas grave, le choix du leurre était bon, et le lancer précis le long de l’arbre aussi.

Approchant une plage de galets, j’accroche un Tiny Buster à ma canne, et je touche une jolie perche de 25 cm qui rodait en bordure.

Capture d’écran 2014-08-26 à 14.18.21

La partie de pêche finissant je me rapproche du camping, par le deversoir du lac qui semble un bon spot à Perches, quand je m’aperçois que le spot est déjà squatté par un pêcheur en Kayak qui se dirige vers moi. Nous nous saluons et engageons la conversation. Bruno le kayaquiste est un gars bien sympathique, qui pêche essentiellement au popper. Nous nous retrouverons durant mon séjour  pour d’autres bonnes sorties sur le lac, avec moins de succès au niveau poisson, mais des bon moments passés ensemble à traquer ces perches très suiveuses, mais très capricieuses.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website